Les expos parisiennes automne-hiver 2017

Le top 5 des expositions parisiennes.

Bernard Buffet

Du 14 octobre 2016 au 26 février 2017

Une exposition de Bernard Buffet au musée d’Art moderne de la Ville de Paris est légitime et reste une évidence. En effet, le lieu posséde une collection importante de l’artiste. La réalisation du projet à pris dix ans aux organisateurs. L’ouvre est tout simplement reconsidéree par les professionnels et par les artistes. Le parcours rétrospectif sera chronologique et offrira aux visiteurs une sélection de réalisations qui réveleront le peintre .Buffet fut un artiste brillant, académicien mais également aimant le monde de la nuit, célébré par des reportages au long cours dans Paris-Match et mort tragiquement par suicide en 1999, aura vu sa renommée fort décriée par le monde de l’art au tournant des années 60 et encore de nos jours. Alors, gloire passée ou génial pinceau du XXe siècle, notre Buffet national ? Voilà en tout cas l’un des enjeux de ce dossier en réhabilitation, étayé par la présentation de plus d’une centaine de peintures, dessins, gravures… De L’Atelier (toile de 1947) jusqu’au triptyque saisissant Horreur de la guerre (1954), ce qui frappe, c’est le vide spectral d’une angoisse proche d’un De Chirico. Après, de 1956 jusqu’à 1976, années du tournant, Buffet change, se sent mal-aimé, et se pastiche : presque, déjà, un suicide artistique ?

Ben ou tout est art?

Du 14 septembre 2046 au 15 janvier 2017 au Musée Maillol

Ben est un provocateur et c ‘est le musée Maillol qui l’invite en sa demeure !!L’exposition est complète et offrira à ces visiteurs peintures, affiches, films, de photos, d’installations ou d’objets réalisés par l’artiste depuis plus de cinquante ans. jusqu’à la saturation une flopée de peintures, affiches, de films, de photos. Vive l’humour dans l’Art, Ben en est le roi !

Oscar Wilde, l’impertinent !

Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017 au petit palais

Né à Dublin en 1854, Oscar Wilde meurt à Paris en 1900, à 46 ans, dans le dénuement. Entre-temps, le dandy esthète, romancier, dramaturge, critique,impertinent, a tout connu : l’existence bourgeoise, la gloire des cercles intellectuels de Londres, l’opprobre puis la prison pour homosexualité ; l’exil, enfin, à Paris… La première exposition française consacrée au grand écrivain ressuscite tout cela à travers un parcours biographique illustré de pièces exceptionnelles : documents, manuscrits , peintures et photographies venus d’Europe et des Etats-Unis… La vie et l’œuvre de ce dandy seront ponctués ponctué de citations, d’images, film. Bref une expo plus que complète.

l’esprit bauhaus au musée des Arts décoratifs

Du 19 octobre 2016 au 26 février 2017

Le mouvement Bauhaus, qu’est ce que c ‘est ??? Ecole d’un nouveau genre créee par l’architecte Walter Gropius à Weimar en 1919, elle fusionne beaux-arts et arts appliqués. il s’agit de faire naître un mode de vie nouveau, fonctionnel, esthétique, accessible à tous…Les maîtres mots sont: liberté, symbole de résistance au nazisme, le Bauhaus, déplacé à Dessau (de 1925 à 1932) puis à Berlin, fermera en 1933. Référence majeure de l’histoire des arts du XXe siècle, son esprit a essaimé dans le monde entier. L’exposition au musée des Arts décoratifs est la première en France depuis 1969. Illustrant la diversité des disciplines enseignées (céramique, métal, vitrail, peinture, sculpture, tissage, publicité, graphisme, photo, théâtre…), ainsi que les figures qui s’y sont succédé (Klee, Kandinsky, Breuer, Moholy-Nagy, Josef Albers, Mies van der Rohe…), le parcours réunit plus de neuf cents œuvres, meubles, documents et objets d’art. Une somme passionnante qui fera date ! arts decoratifs

« Tous à la plage » à la cité de l’Architecture et du Patrimoine

« Tenue correcte exigée».C’est ce que vous lirez sur l’affiche, qui date de juillet 1837,et qui définit par son caractère autoritaire la répartition de la plage en trois zones : une pour les dames, une pour les messieurs et une… pour les hommes « non habillés » ! . Tous à la plage ! nous parlera d’architecture, mais pas que. Au programme : exploration de pratiques emblématiques, depuis les premiers bains de mer en eau froide – très appréciés dès le XVIIIe siècle pour leurs vertus thérapeutiques par les aristocrates et les bourgeois fortunés, jusqu’au Sea, sex and sun des nouveaux vacanciers des Trente Glorieuses exaltés par la conquête des congés payés ; en passant par l’émancipation de la femme et l’apparition du bikini, ou par la démocratisation de l’automobile. Exposition à faire avec nos enfants car très drôle .

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

contact@manside.fr

This information box about the author only appears if the author has biographical information. Otherwise there is not author box shown. Follow YOOtheme on Twitter or read the blog.

Laisser un commentaire